Réjouissez-vous ! Automoribundia, la magnifique et baroque autobiographie du grand Ramón Gómez de la Serna, sort enfin en traduction : rien de moins qu'une première européenne. 1 000 pages d'enchantement, de fête du langage, de l'imagination, de la sensation qui restitue une vérité oblique, déformée et d'autant plus vraie. L'étonnement surgit à toutes les pages. Ramón Gómez de la Serna, réinvente la façon d'écire. Presqu'à chaque ligne, le lecteur peut se dire, ah oui, on peut écrire comme ça, s'affranchir ainsi et déjouer le temps, ce monde étriqué, la mort rôdant... Comme en musique : le nombre limité de notes permet pourtant une infinité en acte de combinaisons sensibles...

Inscrivez-vous

Prochaine rencontre

En raison de l'épidémie, aucune rencontre n'est prévue.

Un livre phare

Rouge Soutine

Rétro projo : Julia Kristeva sur Dostoievski

  

Mercredi 11 mars dernier, quelques jours avant le confinement, Julia Kristeva est venue nous présenter son Dostoievski 

empty