À propos

Objet depuis quelques années d'un engouement qui ne se dément pas, les premiers romans ont progressivement imposé leur existence dans l'espace littéraire au travers de nombreuses manifestations (festivals du premier roman de Laval ou de Chambéry, Goncourt du Premier roman, etc.) ou des larges comptes rendus que la presse leur consacre à chaque rentrée. Ils font ici l'objet d'un questionnement pluriel et varié auquel participent chercheurs, bibliothécaires, organisateurs de festival et jeunes écrivains. Les analyses sociologiques et poétiques des universitaires entrent ainsi en résonance avec les propos des bibliothécaires de la ville de Paris et des responsables du festival du premier roman de Laval quand il s'agit de réfléchir à la place éditoriale et culturelle qui est celle des premiers romans aujourd'hui. Et les interrogations qu'elles soulèvent sont en même temps relayées et relancées par les réflexions de trois jeunes écrivains (Miguel Aubouy, Tanguy Viel, Philippe Vilain) qui sont, quant à eux, invités à examiner dans leur écriture la pertinence de la question elle-même.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues > Lettres > Théorie littéraire


  • Auteur(s)

    Johan Faerber

  • Éditeur

    Presses De La Sorbonne Nouvelle

  • Distributeur

    Dilisco

  • Date de parution

    02/06/2005

  • EAN

    9782878543209

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    236 Pages

  • Longueur

    25.4 cm

  • Largeur

    15.9 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    383 g

  • Support principal

    Grand format

Johan Faerber

Spécialiste du Nouveau Roman et de la littérature contemporaine. Exerçant au lycée et à l'université, il a enseigné les techniques d'expression écrit et orale depuis 1998.

empty