• Un soir de 1946, Alan Lomax, inlassable collecteur de musique populaire, réunit dans un studio d'enregistrement new-yorkais trois légendes noires du Blues, loin du sud ségrégué dont ils sont originaires. Il leur pose une question aussi simple que profonde : "D'où vient le blues ? ". Les trois hommes, dont l'anonymat fut préservé jusqu'à leur mort par crainte des représailles, profitent de cet instant de répit pour raconter sans retenue le monde qui enfanta leur musique amère et salvatrice : l'esclavage prétendument aboli ; la solitude, la misère, l'errance, la peur, l'espoir d'une vie meilleure.
    Le Blues par ceux qui l'ont vécu. Des échanges rares qui n'ont rien perdu de leur force, proposés ici en version bilingue.

  • A partir des années 1930, Alan Lomax a parcouru la région du delta du Mississippi - ses plantations, ses prisons, ses églises et ses bouges - allant à la rencontre des interprètes de la musique populaire traditionnelle. Afin de survivre, les Noirs du Delta ont gardé vivace leur héritage africain à travers les chants, les danses et la musique. Pour eux, le blues a toujours été une manière d'être autant qu'une façon de chanter.
    Alan Lomax sera le premier à enregistrer des artistes tels que Leadbelly, Son House, Muddy Waters, et tant d'autres musiciens de blues, célèbres ou anonymes. Grâce à ce travail inouï de collectage, poursuivi sur plusieurs décennies, la musique folklorique acquiert sa véritable signification, celle de la musique du peuple et le blues a pu, au cours du siècle, prendre une place centrale et influencer toute la musique populaire, blanche comme noire.
    En ce sens, Lomax a atteint son but : donner une voix aux sans-voix.

empty